Témoignage client - GPG Granit

Depuis 2020, Laurent Gaudin, consultant associé chez Maâtura et manager de transition, intervient auprès de GPG Granit pour accompagner leurs managers de proximité. Suite à cette intervention, nous avons interviewé Alina Grasland, Responsable des ressources humaines afin qu'elle puisse nous faire ses retours.

Alina-Grasland

  • Quels éléments déclencheurs ou besoins vous ont poussé à faire appel à un prestataire pour des formations en management ?

"L'élément déclencheur était le besoin de faire monter en compétences nos équipes de managers, car l’entreprise continue à se structurer. À mon arrivée dans l’entreprise en 2019, la couche managériale n’existait pas encore, tout était à faire. Nous avions des managers qui venaient de tous les horizons : des personnes qui grâce à leur travail au sein de l’entreprise, leur expertise, ont évolué vers des postes de manager et d'autres managers avec plus de connaissance et sans expertise de l’entreprise. L’idée était de mixer un peu l’ensemble de ces compétences, et surtout de se mettre d’accord sur ce que c’est un manager au sein de GPG granit.

Le besoin, c’était de créer une couche managériale et de monter nos équipes en compétences."

  • Pourquoi avez vous choisi Maâtura ?

"Je vais être transparente. J’ai un peu choisi Maâtura grâce au bouche à oreille. Notre direction commerciale connaissait Laurent et m’en a fait de très bons retours, d’où mon échange avec lui au début. 

J’ai testé plusieurs cabinets, plusieurs formateurs indépendants et pour moi, c’était important que l’ensemble des managers adhère à la personnalité de l'intervenant. Comme j’avais une équipe managériale venant de tous les horizons, il était important que tout le monde adhère, et la personnalité du formateur était au centre de ma vision des choses pour y arriver. J’ai donc fixé quelques entretiens avec l’ensemble de l’équipe des managers et les formateurs, et Laurent a été validé par tous, sans appel. Parce qu’il avait une vision très claire, très précise, c’était sans blabla. 

À la base, mes managers étaient plutôt perplexes par rapport à cette formation, et finalement, grâce à la méthode et au chemin à suivre ils y ont adhéré. Laurent a pu démontrer "voici notre point de départ et au bout de mon accompagnement, vous allez arriver au point final". C’était clair, précis et la personnalité de Laurent a fait la différence.

  • Quelles étaient vos attentes par rapport à nos formations ?

"L’attente principale aussi, c’était que nos managers respectent le cadre de manager-coach au sein de notre entreprise, qu’ils aient une vision concrète de ce qu'est un manager qui accompagne ses équipes. 

La notion de manager coach était importante : apprendre comment un manager peut aider de façon collective et individuelle chacun de ses collaborateurs, au-delà des tâches opérationnelles, des distributions de tâches et du suivi du travail de son équipe."

  • Comment les formations ont-elles été mises en place ? 

"Tout d’abord, lors du premier échange, Laurent a présenté ce parcours. Cet accompagnement était en présentiel, il y avait des séances collectives et des séances individuelles. 

Au niveau des séances collectives on était là pour voir ce cadre de manager coach chez GPG, les bases, les fondamentaux du travail d’un bon manager, les points à ne pas négliger, les risques psycho-sociaux, les rituels, l’importance de présence. 

Lors des séances individuelles, Laurent était ouvert à ce que chaque manager propose les problématiques qu’il rencontre habituellement, "ses cailloux dans les chaussures" et même si c'était en dehors des thématiques vues lors des séances collectives. Laurent a beaucoup aidé un de nos managers sur des problématiques complètements différentes, ce qui a créé beaucoup d’échanges de groupe à posteriori. Il a levé le tabou de ne pas parler de ses problèmes en pensant qu'on est le seul concerné, pour que les manager en parlent plus entre eux."

  • Quels ont été les apports de nos formations du point de vue de la direction et du point de vue des équipes ?

    "Nous avons vu des différences, surtout au niveau des rituels. En mettant en place les rituels et en les respectant, on voit nettement la différence au niveau de l’implication de l’équipe, au niveau de la fluidité de transmission de l’information. Également au niveau de la facilité des collaborateurs par la suite à aller voir leur manager pour en parler, que ça soit les sujets concernant les tâches, le service ou peut être les sujets plus personnels qui impactent forcément le travail de tel ou tel collaborateur. 

    Donc oui, nous avons vu une nette différence. Les équipes sont plus sereines, les collaborateurs se sentent impliqués dans le travail du service et ils se sentent tenus au courant de tout ce qui se passe et ça fait vraiment la différence. C’est fluide, on a moins cette notion de "patate chaude", qu'on a tendance à transmettre à nos collègues. Et on a plus une vision globale et complexe de l’ensemble des sujets qui sont d’actualité au sein de l’entreprise." 

Publié le 03/05/2022